Comment choisir la bonne mutuelle santé

Le choix d’une bonne mutuelle santé

Avec les problèmes de finance des assurances santé actuellement, il devient difficile de ne penser à se souscrire à une assurance complémentaire pour alléger les taris que la proche des patients doit sortir directement. Il y a des masses de mutuelles santé, c’est pourquoi on doit fixer des critères pour choisir la meilleure.

Les critères fondamentaux

La première chose qui captive quand on doit choisir une chose complémentaire, c’est le prix affiché. Les différentes entités qui offrent le service de complémentaire santé sont plusieurs et proposent toutes différents tarifs. Ainsi, il faut se pencher sur ce premier critère, afin de ne pas trop dépenser si on peut avoir les mêmes avantages avec un coût un peu réduit. Les personnes ont la tendance d’aller vers les établissements qui proposent la cotisation la plus basse.Cependant, une cotisation qui défie les concurrences n’implique pas que le service fourni va aussi défier la concurrence en cas de souci.

À part la cotisation que l’on doit fournir, on doit aussi s’interroger l’établissement ou les assurances complémentaires santors sur le taux de remboursement et les services qu’il propose. En clair, on doit prendre en compte la participation forfaitaire, le taux de remboursement en cas d’hospitalisation par exemple.

Les critères additionnels

Les services complémentaires qu’offre l’assurance choisie doivent autant être pris en considération. Une mutuelle santé peut offrir des services complémentaires de mis à disposition d’une ménagère en cas d’hospitalisation, ou d’autres services.

Par ailleurs, on doit vérifier que le délai de carence n’est pas élevé dans le cas d’une maladie chronique ou permanente qui sollicite des matériels médicaux continuellement, par exemple, le remboursement de lunettes pour la mutuelle optique.

De plus, on doit s’informer sur les pathologies prises en compte par l’assurance. En effet, il y a des entités qui s’offrent le droit de dénier de tenir compte de quelques pathologies.

Par exemple en cas de faible consommation médicale par des médecins qui ne facturent pas ou peu de dépassements d’honoraires, vous pouvez vous contenter du minimum pour ce poste. L’optique aussi est onéreuse. Si vous n’avez pas besoin de changer fréquemment de lunettes, prenez un remboursement moindre, plus économique. En revanche, la garantie hospitalisation est vivement recommandée, surtout si vous êtes âgé. L’Assurance-maladie ne prenant pas en charge les 18 ? de forfait hospitalier journalier, les dépassements d’honoraires et le tarif majoré d’une chambre individuelle.

Attention aux pièges

Vérifier les clauses de révision des tarifs est important, pour éviter l’explosion de votre prime dans quelques années. Regardez aussi les délais de carence, qui peuvent vous priver d’indemnisation sur certaines dépenses pendant quelques mois.

Si vous n’avez pas de spécialistes attitrés, optez pour un assureur qui propose un réseau de professionnels pratiquant des prix raisonnables, d’autant que vous pourriez obtenir de meilleurs taux de remboursement.

N’hésitez pas à utiliser les comparateurs sur Internet. Ils vous donnent une estimation du coût de votre mutuelle santé après comparaison d’un grand nombre d’établissements et de contrats existants sur le marché et susceptibles de répondre à vos attentes. Il ne vous restera plus qu’à affiner en demandant un devis personnalisé auprès des organismes de mutuelle retenus.



Laisser un commentaire